MV anecdotes
1922 anecdotes trouvées
Page / 81  
L'Indrik, figuré sur les cartes Towering Indrik, Affectionate Indrik, et Indrik Stomphowler, et mentionné sur les cartes Stomp and Howl et Indrik Umbra, est une créature de la mythologie slave, décrite comme une bête gigantesque, qui fait trembler les montagnes, et apparentée à la licorne ou au rhinocéros.

L'Indrik a donné son nom à l'Indricothère, l'un des noms du Paraceratherium, animal disparu cousin éloigné du rhinocéros, dépourvu de corne, et qui fut le plus haut Mammifère de tous les temps et a peut-être inspiré la légende de l'Indrik.

L'Indrik Ravnican est très fortement inspiré de l'Indricothère. C'est un animal immense et imposant, et son aspect pataud et maladroit, inadapté à une grande ville, est mis en avant sur plusieurs cartes.
Les cartes Stomp and Howl et Indrik Stomphowler, de l'édition Dissension, illustrées par Carl Critchlow, forment un duo : l'Indrik possède la capacité déclenchée de Stomp and Howl, qui est la conséquence du passage de la bête.
Hastric, Éclaireur thunien, est un soldat Shandalari rencontré par Jalira et Yisan.Tout comme Merrik Aidar, Rukarumel et un chercheur anonyme du Projet Jusant, il a été confronté aux Slivoïdes, et est cité sur le texte d'ambiance de sept cartes.

Bonescythe Sliver
Diffusion Sliver
Leeching Sliver
Belligerent Sliver
Battle Sliver
Venom Sliver
Sliver Hivelord

Sur Shandalar, Hastric a infiltré un Skep, un nid de Slivoïde, et les a longuement étudiés, avant de devenir fou en raison du bourdonnement qui leur permet de communiquer entre eux. Il a été ensuite retrouvé errant dans les rues de Lesh, délirant et appelant à l'aide. Jalira et Yisan l'ont détroussé et se sont emparés de ses bijoux, mais surtout de son journal, indiquant l'emplacement du trésor des victimes des Slivoïdes, qu'ils se mirent immédiatement en quête de retrouver.

Source
La carte Cloudshredder Sliver est inspirée du Skyknight Legionnaire, dont elle reprend les couleurs, et les effets, ainsi que la composition graphique de l'illustration.
La carte Lancer Sliver est une référence au Talon Sliver, et leurs textes d'ambiance se font écho.

Sur Rajh, l'équipage de l'Aquilon combat les Slivoïdes de l'Essaim, et Gerrard leur ordonne de les tenir à portée d'épée - jusqu'à l'arrivée du Talon Sliver, qui leur confère l'initiative. Gerrard change alors de directive, et recommande de tenir bon et sortir les lances - la Lance, étant en effet associée à la capacité d'initiative du blanc depuis Alpha.

Le Lancer Silver possède la même capacité, avec un coût de mana, une force et une endurance supérieurs. Des années plus tard, Merrik Aidar et ses compagnons Benalians sont confrontés aux Slivoïdes, et sortent leurs lances, qui se révèlent cette fois insuffisantes.
Sur l'illustration originale de Bob Petillo de la carte Tempting Wurm, de l'édition Onslaught, la guivre a une couleur différente.
Les cartes Omnath, Locus of Mana, Omnath, Locus of Rage, Omnath, Locus of the Roil et Omnath, Locus of Creation représentent le même élémental. Chaque nouvelle version de l'élémental a une couleur supplémentaire. De plus les statistiques de Omnath sont à chaque fois différentes.
Des années se sont apparemment écoulées pour Teeterpeak Ambusher, améliorant ses compétences et son équipement, mais utilisant la même méthode depuis qu'il était un Reckless Bushwhacker dans Rise of the Eldrazi et juste un jeune Goblin Bushwhacker dans le set Zendikar.
Le personnage sur la carte Shadows' Verdict fait clairement penser au Grave Titan illustré par Lucas Graciano.

Les textes d'ambiances semble le confimer.

Celui de Grave Titan indique : La mort par forme et par fonction.
Celui de Shadows' Verdict indique : L'ombre de la mort fini par engloutir tout le monde.
Dans l'édition Zendikar Rising, Expedition Skulker, Expedition Healer, Expedition Champion et Expedition Diviner forment un groupe (un gredin, un clerc, un guerrier et un sorcier) d'aventuriers. Les textes d'ambiance nous indiquent d'ailleurs les compétences de chacun dans le groupe. Sur la carte Spoils of Adventure, on retrouve ces quatre aventuriers fêtant leur butin.
Charix, the Raging Isle possède l'endurance la plus élevée parmi toutes les créatures imprimées à bord noir.
Sur l'illustration de la carte Stone-Cold Basilisk, le joueur pétrifié à l'avant plan tient une Rolling Stones. Les deux cartes sont illustrées par Don Hazeltine.
La carte Magical Hacker devait initialement avoir le type "Human Teenage Gamer", ce qui aurait permis à Mistform Ultimus et les cartes avec le Changeling d'acquérir les types Teenage Mutant Ninja Turtle.

Source (40. Magical Hacker)
La carte Ladies' Knight représente un Humain, doté de la capacité Vol. L'explication est fournie par l'illustration, puisqu'on peut distinguer, à l'arrière plan, le pégase du chevalier, bien garé sur le parking.

Source
Le nom de la carte Ladies' Knight est un jeu de mots à partir de Ladies' Night, "Soirée des Dames", dans lesquelles les clubs organisent des soirées gratuites pour les femmes, afin d'attirer une clientèle plus féminine.

Très peu de filles jouent à Magic, et entre 1 à 5 % seulement des joueurs de tournois sont des joueuses. L'effet de cette carte (non légale en tournoi) favorise les joueuses.
Journey to Oblivion fait référence à Journey to Nowhere par son nom, son type, sa capacité déclenchée et son illustration, qui elle-même semble inspirée par celle de la carte AWOL.
La carte Infernal Spawn of Evil, publiée en 1998, présente un errata : son type de créature, Demon, est remplacé par Beast.

Ceci est une allusion à la tendance initiée par WoTC en 1995 de supprimer toute référence démoniaque du jeu et d'enlever tous les Démons, en les remplaçant par des Bêtes.

Source 1 - Source 2
La carte Infernal Spawn of Evil est issue d'une plaisanterie de l'artiste Ron Spencer, qui avait adressé le croquis d'une souris buvant une tasse de chocolat chaud quand on lui avait demandé l'illustration d'une créature noire effrayante. Un an plus tard, les concepteurs de la première édition humoristique, Unglued, l'ont contacté pour utiliser son illustration sur une carte.


Source.
Les neuf cartes "Helper Card" ou cartes de substitution pour les cartes recto-verso, de l'édition Zendikar Rising, illustrées par Piotr Dura forment un panorama. L'illustration complète peut se voir sur des produits dérivés.
La version foil de la carte Richard Garfield, Ph.D. fait apparaître une signature de Richard Garfield.

Source
La version foil de la carte Letter Bomb fait apparaître le texte : "SIGN HERE" (Signez ici) sur la lettre.

Source
La version foil de la carte Gleemax fait apparaître le texte "YOU MUST OBEY" (Vous devez obéir) en filigrane.

Source
La version foil de la carte Goblin Mime fait apparaître la "boîte" dans laquelle le gobelin est enfermée.

Source (partie 35. Shiny Jokes)
L'illustration de la carte Punctuate représente le Frazzled Editor lançant le sort sur Phage the Untouchable.

A noter qu'un Punctuate lancé sur Phage serait effectivement suffisant pour la tuer, puisqu'elle compte en tout huit signes de ponctuations dans son texte, soit quatre blessures.
1922 anecdotes trouvées
Page / 81