MV anecdotes
3221 anecdotes trouvées
Page / 135  
Sur la carte Repel the Vile, de l'édition Kamigawa: Neon Dynasty et illustrée par Dominik Mayer, on peut voir un type de yokai ("esprit", "fantôme", "démon", "apparition étrange") particulier, le gashadokuro, littéralement "squelette affamé", aussi appelé odokuro, qui est une créature mythique du folklore japonais.
Les dix cartes Plains #293 et #294, Island #295 et #296, Swamp #297 et #298, Mountain #299 et #300 et Forest #301 et #302, de l'édition Kamigawa: Neon Dynasty et en japonais exclusivement, sont appelées les terrains de base Ukiyo-e, ce qui est simplement le nom des estampes japonaises traditionnelles desquelles ils sont inspirés.

Source
Une série d'illustrations promotionnelles ont été réalisées pour les éditions Kamigawa : Neon Dynasty et Kamigawa : Neon Dynasty : Commander Decks, autour des cartes Greasefang, Okiba Boss, Ao, the Dawn Sky, Kairi, the Swirling Sky, Junji, the Midnight Sky, Atsushi, the Blazing Sky, Kura, the Boundless Sky, The Wandering Emperor, Kaito Shizuki, Boseiju, Who Endures, Chishiro, the Shattered Blade et Kotori, Pilot Prodigy.


1. pour Greasefang, Okiba Boss :
• avec une illustration de Crom qui apparaît sur le packaging de la boîte de boosters Collector.


2. pour Ao, the Dawn Sky, Kairi, the Swirling Sky, Junji, the Midnight Sky, Atsushi, the Blazing Sky et Kura, the Boundless Sky :
• avec une illustration de Billy Christian.


3. pour The Wandering Emperor :
• avec trois illustrations dont une de Zezhou Chen et une de Dominik Mayer qui apparaît sur le packaging de la boîte de boosters d'édition et sur le packaging de la boîte du Bundle Gift Edition.

Note : pour l'illustration de Dominik Mayer, il a dessiné le personnage tandis que la cité en arrière-plan est dessinée par Bryan Sola.

Source : Dominik Mayer (@_Dominik_Mayer_), 4:22 PM · 11 févr. 2022 a écrit :
Last year I worked with Wizards of the Coast on some Packaging Art for the most recent set Kamigawa - Neon Dynasty.
The character is done by me and the city in the background is done by Bryan Sola.
AD: Mari Hall
#mtg #MTGNeon #mtgart #magicart #magiccommunity #fantasy #art



4. pour Kaito Shizuki :
• avec deux illustrations de Bryan Sola qui apparaissent sur le packaging de la boîte de boosters de draft ainsi que sur les boosters correspondants.


5. pour Boseiju, Who Endures :
• avec une illustration de Leon Tukker.


6. pour Chishiro, the Shattered Blade et Kotori, Pilot Prodigy :
• avec des illustrations de Magali Villeneuve qui apparaissent sur les packagings des decks préconstruits Upgrades Unleashed — Kamigawa: Neon Dynasty Commander et Buckle Up — Kamigawa: Neon Dynasty Commander dont ils sont les Commandants.


7. pour le Welcome booster.


8. avec une illustration d'Alex Dos Diaz.


Source
La carte Mise représente un Vizzerdrix, qui s'est coupé sa propre patte afin de forcer la chance, car une patte de lapin est supposée porter bonheur et le Vizzerdrix est lui-même une créature de type lapin.
Également, l'une des définitions dans son texte d'ambiance mentionne "to fling a monkey", ce qui fait référence à celui de la carte Lexivore.

Source (#41. Might as Well)
La version imprimée en anglais de la carte Saiba Trespassers, de l'édition Kamigawa: Neon Dynasty et illustrée par Evyn Fong, répertorie à tort le type de créature Ninja.

Source
La carte Blood on the Snow est directement inspirée du conte chevaleresque de Perceval. Dans son roman, Chrétien de Troyes écrit que Perceval découvre trois gouttes de sang, tombées d'une oie, sur la neige et le chevalier s'arrête pour les contempler. Alors que le roi Arthur passe aux abords, Perceval demeure immobile. Des chevaliers sont envoyés pour lui signaler qu'il soit le respect de se présenter au roi, mais Perceval dérangé dans sa contemplation les massacre tous en un rien de temps et reprend sa contemplation seul.
C'est pourquoi Blood on the Snow permet de détruire toutes les créatures ou planeswalkers : parce qu'elles auraient dérangé le personnage resté seul sur l'illustration fidèle de Martina Fackova.
Cette scène devenue mythique est reprise dans la littérature arthurienne, par exemple par Christian de Montella pour le Tome 2 de sa série Graal Noir, La Neige et le sang.
Les cartes Sword of Kaldra, Shield of Kaldra et Helm of Kaldra représentent chacune le symbole de leur édition respective : Mirrodin pour l'épée, Darksteel pour le bouclier et Fifth Dawn pour le heaume.
Pourquoi -11/-11 ? Ce nombre correspond à la quantité d'yeux d'un tyrannœil.
Les cartes Lurking Chupacabra et Ravenous Chupacabra font référence au Chupacabra, littéralement "suceur de chèvres", un monstre du folklore mexicain qui se délecterait du sang des animaux.
La carte Spirited Companion est la version "color-shifted" d'Elvish Visionary.
La carte Incite Insight est inspirée de Stroke of Genius, pour son illustration comme pour son texte d'ambiance, ainsi que le X dans son coût de mana et son effet.
La carte Artificer's Intuition s'inspire de Survival of the Fittest de par son coût de mana et sa capacité activée, adaptée aux artefacts et limitée dans la valeur de mana de la carte recherchée.
Sur l'illustration originale de Matt Stewart pour la carte Feeding Grounds, de l'édition Planechase, les bêtes à l'arrière-plan ne sont pas si colorées.
L'illustration originale de Richard Wright pour la carte Erase, de l'édition Magic 2013, n'est pas effacée - ou au contraire, elle est complètement effacée. Ça dépend de comment on voit la chose...
Sur l'illustration originale de Tran Nguyen pour la carte Awakened Awareness, de l'édition Kamigawa: Neon Dynasty, le vêtement est jaune.
La carte Debt to the Kami s'inspire de Pharika's Libation, avec un effet d'exil à la place du sacrifice.
La carte Yoshimaru, Ever Faithful, de l'édition Kamigawa Neon Dynasty Commander Decks et illustrée par Ilse Gort, fait référence de par son nom et son texte d'ambiance à Hachiko, un chien japonais devenu célèbre pour avoir attendu tous les jours pendant près de dix ans son défunt maître devant la gare de Shibuya, à Tokyo.
Une statue, érigée en son honneur à la gare de Shibuya, face au Shibuya Crossing, est aujourd'hui un lieu très connu de rendez-vous à Tokyo.
Sur la carte Kuldotha Rebirth, l'artefact que les gobelins détruisent est le Shield of Kaldra.
La carte Rabbit Battery marque l'arrivée en format Standard d'un nouveau type de créature : lapin. Ce type n'avait été imprimé originellement que sur le Zodiac Rabbit de l'édition Portal Three Kingdoms, déjà inspirée du Japon féodal, avant de faire un come-back en format Commander avec Kwain, Itinerant Meddler.
À ces trois créatures s'ajoutent également les cartes Kezzerdrix, Jackalope Herd et Vizzerdrix, initialement imprimées avec le type de créature bête.
La carte Vizzerdrix, de l'édition Starter (juillet 1999), fait référence à Kezzerdrix de l'édition Tempest (octobre 1997), de par son nom, son illustration, ses types de créature et enfin son texte d'ambiance.
Le Rabbit Battery peut être vu comme un clin d'œil à la mascotte des piles Duracell depuis 1973 : un lapin infatigable, alimenté par une pile (battery en anglais).
L'illustration d'Abolisher of Bloodlines, verso de la carte Voldaren Pariah, montre la transformation d'une vampire d'Innistrad en eldrazi, à la forme finale similaire à celle d'Emrakul, the Promised End.

Comme mentionné sur la carte Boon of Emrakul (qui a aussi cette forme significative rappelant Emrakul) : "All around Emrakul, life re-formed in her image.", ces transformations sont visibles sur toutes les cartes corrompues par Emrakul, dont une très célèbre : Brisela, Voice of Nightmares.
Les neuf cartes "Helper Card" ou cartes de substitution pour les cartes recto-verso, de l'édition Kamigawa: Neon Dynasty et illustrées par Adam Paquette, forment un panorama. L'illustration complète est celle du Swamp #288 de cette même édition.
3221 anecdotes trouvées
Page / 135