ZeSword
Bruxelles, Belgique

AVATAR
Magic-ville, toujours féministe
le 13/09/2020 22:19
On se rappellera peut-être un jour que magic-ville, contre le reste du monde (francophone), lutte pour le féminisme, à sa manière. Eh oui, ici on se rappelle que combo est l'abréviation de combinaison, et donc on utilise ici couramment "la" combo qui tue.

Pas comme le reste du monde (francophone), apparemment :o)
haut de page - Les forums de MV >> Général >> Discussion : page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15
Marseille, Grèce

Légende
le 20/09/2020 0:47
tatanka a écrit :
Par contre ça dérange personne qu'une fois chez lui, le jeune homme s'isole dans sa chambre et se tape une branlette sur sa camarade de classe qui a décidé de porter un décolleté et une mini jupe au point où il n'a fait que penser à sa branlette du soir?


Tu me mets un doute là d'un coup. Pendant des années, je me suis branlé en pensant à des camarades, des profs, parfois mêmes des cantinères. J'espère sincèrement n'avoir déranger personne.
Morosophe
Lille, France
Spectre
...
le 20/09/2020 0:58
Citation :
Vous parlez du sexisme, mais j'ai l'impression que ce mot n'existe que pour désigner l'oppression des hommes sur les femmes. Alors que ça se gène pas pour lâcher des "primates incontrôlable" en parlant de jeunes hommes, c'est plus du sexisme dans ce cas?


Bah, ne t'inquiète pas. Moi, j'ai parlé de chien et d'hommes-en-chien. J'ai parlé de primates qui violaient d'autres hommes quand il n'y avait pas de femmes sous la bite.
Je pense qu'il ne faut pas confondre les problèmes sexuels et les problèmes du sexisme.
Les sous-merdes dont je parle n'ont pas qu'une culture très minimaliste et très sexiste, ils ont souvent une batterie de problèmes sexuels liés à des abus dans leur enfance, ou à des situations pas saines qu'ils ont vécu.

Naturellement, cela ne concerne pas les gentils jeunes hommes, qui passent pour des ringards peu virils et que je plains de tout mon coeur. Vous allez en chier, entre les féministes qui ont décidé de vous faire porter le poids de tous les péchés du monde, les pétasses pas-féministes qui vous trouvent pas virils et les singes qui ont décidé de vous tabasser pour prouver leur virilité à leurs pétasses.
Morosophe
Lille, France
Spectre
...
le 20/09/2020 1:02
Il faut être très clair : pendant qu'on discute "sexisme", on ne parle pas des vrais "problèmes sexuels".

Quand vous mettez vos filles à l'école, si elles ne rencontrent que le sexisme d'un proviseur un peu paternaliste, vous pouvez vous estimez heureux. De fait, il y a des prédateurs sexuels qui circulent parmi leurs camarades, leurs professeurs et leures professeures.
Cela ne représente pas la majorité des cas, mais un certain nombre pas tout à fait rassurant.
Morosophe
Lille, France
Spectre
...
le 20/09/2020 1:14
Naturellement, ce n'est pas en traitant ces jeunes de chiens que je vais résoudre le problème, MOI.

On est d'accord, dans d'autres circonstances, je prendrais des mots plus modérés, je parlerais de leurs histoires difficiles et je me taperais la tête sur les murs en cherchant une solution et qu'est-ce qui a bien pu foiré à ce point-là sur plusieurs générations ...

Toutefois, je comprends et je partage aussi l'exaspération de certaines personnes : la priorité, c'est de sauver ce qui est sauvable.
kricheck2001
Médite
Pégase
le 20/09/2020 8:43
C est bien cool mais a un moment donnée, que ce soit femme ou fille il faut certes diminuer les attitudes de débiles profonds de certains mais avec des ongles acérés et une repartie de tueuse ça peut deja casser pas mal les roubignoles a ces versions peu développées d homo sapiens sapiens :p
kricheck2001
Médite
Pégase
le 20/09/2020 8:52
Le monde a souvent été violent et c est pas nouveau, il a souvent été dominé par la gente masculine, parcontre rien n a jamais empêché certaines femmes de faire leur chemin a travers cette jungle un peu bizarre.

Personnellement je suis le petit dernier dans ma famille avec 2 sœurs plus âgées, mon propos c est que ça m a aidé a me construire et je ne vois pas en quoi nous les mecs devrions adopter un comportement de dominant ou de prédateur pour plaire a ces dames au contraire je pense que c est en restant entier avec nos qualités et nos défauts que l on peut mieux voir si une histoire fonctionne.
ZeSword
Bruxelles, Belgique

AVATAR
le 20/09/2020 20:46
J'ai un peu réfléchi à un règlement sur les vêtements "non genré" (voire non ternaire). Je pense qu'on peut, du coup, quitter l'écueil du "règlement intérieur paternaliste". Après tout, il y a bien un règlement intérieur dans certains lieux (ex. les églises) qui dit "pas d'épaules nues, pas de tenue de plage, pas de mini shorts" ce qui peut se traduire, en moins lacunaire et un peu plus précis, par :

* les épaules doivent être couvertes
* le ventre doit être couvert
* la tenue doit couvrir au minimum 2/3 (ou 1/2) de la cuisse
* les sous-vêtements ne doivent pas être visibles
* les vêtements transparents sont interdits
* les tongues sont interdites

=> du coup, par ricochet, la tenue prise en photo dans l'article de Charlie Hebdo ne serait plus valable avec un tel règlement, mais je ne vois pas pourquoi "on pourrait s'habiller comme on veut" dans l'école. Il ne me semble pas impensable d'établir des règles bien claires sur ce qu'on peut porter ou pas. Après, je ne connais pas le droit, et je ne sais pas ce qu'on pourrait ou ne pourrait pas mettre dans un tel règlement...

=> par ailleurs, ces règles ne sont pas là pour "éviter d'exciter les mecs". Elles sont là simplement parce qu'il faut bien qu'il y ait des règles pour un vivre ensemble qui inspire une atmosphère studieuse. Et se balader en marcel + tongues ou en bandeau + sous-vêtements qui dépassent ne sont pas réellement des attitudes qui inspirent une telle atmosphère...

Il y a encore sûrement moyen de trouver des moyens de s'habiller qui respecteraient le règlement "dans sa lettre" mais pas "dans son esprit", il n'y a qu'à faire évoluer le règlement quand ces cas sont rencontrés.
papaoursdelux

le 20/09/2020 20:58
C'est quoi le problème avec les tongues ?

Les pieds au fais et le slap slap qui les accompagnent, c'est l'apanage du mois de juin. T'es en révision du bac/brevet ou t'es en pré-vacacances par ce que tu passe pas les épreuves. Non franchement, à moins que les sandales soient bannies elles aussi, je ne vois objectivement aucune raison d'interdir un tel confort en milieu scolaire.

M'est avis que ça cache quelque chose s't'affaire.
acwi
Bête, et méchant
Zombie
le 20/09/2020 21:21
Citation :
ces règles ne sont pas là pour "éviter d'exciter les mecs". Elles sont là simplement parce qu'il faut bien qu'il y ait des règles pour un vivre ensemble qui inspire une atmosphère studieuse.


C'est un vœux pieux mais je doute que ce soit possible.

J'étais dans un collège-lycée de centre-ville public mais plutôt "studieux" et dans un autre de campagne plutôt "comme tous les autres". Dans aucun il n'aurait été possible de calmer les hormones des un.e.s et des autres.

A mon avis, si une discipline doit être enseignée, elle n'est pas vestimentaire. Je ne crois pas que les uniformes - ou autres codes vestimentaires - empêchent les comportement déplacés (si il y a des études sur ce sujet, partagez !).

Je doute qu'un prédateur soit effrayé par une quelconque tenue "sobre".

Les établissements scolaires peuvent (doivent ?) avoir un rôle d'enseignement sur ce sujet, mais je pense que ça passerait plus efficacement par des intervenants formés sur la question plutôt que par des réglementations décidées dans des bureaux.
ZeSword
Bruxelles, Belgique

AVATAR
le 20/09/2020 21:35
J'ai justement dit que mon but n'était pas d'empêcher un quelconque comportement déplacé (c'était du premier degré dans ma phrase). Je pense sincèrement par contre qu'il y a des limites à ce qu'on peut porter à l'école. L'article précise bien que :

Derrière cette polémique, un flou juridique : le texte qui régit le fonctionnement des établissements scolaires n’interdit aucune tenue vestimentaire, à part des signes ou tenues manifestant une appartenance religieuse. La définition de la tenue à adopter revient donc à l’établissement.


Du coup, comme l'établissement scolaire est obligé de définir ce que sont les tenues adéquates... je donnais un essai pour cette tâche. Tâche qui, on l'a bien compris, même si on la fait du mieux qu'on peut, reste sujette ensuite à l'implémentation en vrai de la politique de sanctions contre les personnes qui ne respectent pas la règle...
Birdish
Z4r47h0u57r4

le 20/09/2020 21:58
Citation :
C'est quoi le problème avec les tongues ?


c'est le meilleur truc qu'on peut se mettre aux pieds si on veut les flinguer : tendinites, entorses, stress du talon dû aux impacts répétés de la semelle, et des orteils dû au gripping.

Enfin, y'a pire, mais j'imagine mal quelqu'un se balader en palmes ou en stilettos.

Et donc, les orteils de ces pauvres porteurs de tongues sont généralement aussi horribles et dégueulasses que dysfonctionnels, alors j'ai pas franchement davantage envie d'avoir ça sous les yeux davantage que leurs hémorroïdes.
acwi
Bête, et méchant
Zombie
le 20/09/2020 22:01
Citation :
* les épaules doivent être couvertes
* le ventre doit être couvert
* la tenue doit couvrir au minimum 2/3 (ou 1/2) de la cuisse
* les sous-vêtements ne doivent pas être visibles
* les vêtements transparents sont interdits
* les tongues sont interdites


A part les tongues, j'ai quand même l'impression que les 5 premières lignes s'appliquent quasi-exclusivement aux filles.

Mais le problème se situe peut-être plus sur les standards de mode qu'elles reproduisent.

Si le problème c'est les vêtements, il faut à mon avis plus regarder du coté des représentations véhiculées par les vendeurs de fringues.
MaDuDu
Sans le Blanc, Magic serait une erreur.
le 20/09/2020 22:19
Enlève les tongues et relis cette liste : il n'y a que les filles qui sont susceptibles de les enfreindre.

Les mecs ne montrent pas leurs épaules ou leurs ventre et ne portent pas des vêtements transparents ou un kilt.
ZeSword
Bruxelles, Belgique

AVATAR
le 20/09/2020 22:37
Juste pour dire que ces comportements ne sont pas propices à un lieu studieux, et qu'ils existent chez les mecs :

* J'avais un élève garçon la semaine dernière qui avait un short qui m'a vraiment beaucoup surpris quand je me suis approché de lui pour une question, c'était à se demander si ce n'était pas un boxer.
* J'ai déjà vu des élèves avec un T-shirt de sport de type "marcel" dans la cour de récré.
* Quand j'ai débuté ma carrière il y a une dizaine d'années, la quasi totalité des garçons avaient leur calbut' de visible. C'était, j'imagine "à la mode".
* Certes, je n'ai pas encore vu d'adolescent avoir ce fameux "chemise avec un bouton en haut seulement de fermé pour laisser voir l'intégralité de l'immonde bide à bière", mais je peux vraiment dire que je l'ai vu bien des fois sur bien des mecs dans la rue.
(* Les vêtements transparents je n'en ai jamais vus, c'est juste pour prévenir.)

Après, j'imagine que le sens de votre critique était différent, et qu'il fallait lire "majoritairement, ce sont en ce moment des filles qui enfreignent les règles que tu as écrites" au lieu de "tes règles ne s'appliquent pas aux mecs". Je voudrais signaler que j'ai démarré la conversation en demandant ce que pouvaient être des règles vestimentaires non sexistes, et il y a eu calme plat à part Morosophe. Et dès que j'essaye d'en proposer, salve de feu. Aucun problème, mais alors... quelles seraient des règles *précises* (et donc, qui ne laissent pas dans le flou) qui vous sembleraient justes, si celles-ci ne vous conviennent pas ?
MaDuDu
Sans le Blanc, Magic serait une erreur.
le 20/09/2020 22:44
J'ai essayé de lancer le sujet en questionnant ce que l'on entend par "sexiste" en la matière, mais tu n'as pas relevé.

Pourtant ce ne serait pas inutile, visiblement, de clarifier ça.
acwi
Bête, et méchant
Zombie
le 20/09/2020 22:52
Citation :
* J'avais un élève garçon la semaine dernière qui avait un short qui m'a vraiment beaucoup surpris quand je me suis approché de lui pour une question, c'était à se demander si ce n'était pas un boxer.


Cas isolé.

Citation :
* J'ai déjà vu des élèves avec un T-shirt de sport de type "marcel" dans la cour de récré.


"J'ai déjà vu"... T'en vois donc beaucoup moins que des filles.

Citation :
la quasi totalité des garçons avaient leur calbut' de visible.


ça ok.

Citation :
* Certes, je n'ai pas encore vu d'adolescent avoir ce fameux "chemise avec un bouton en haut seulement de fermé pour laisser voir l'intégralité de l'immonde bide à bière", mais je peux vraiment dire que je l'ai vu bien des fois sur bien des mecs dans la rue


Comme tu le dis, ça n'arrive pas en milieu scolaire.

Du coup
Citation :
les 5 premières lignes s'appliquent quasi-exclusivement aux filles.

Ma phrase me parait toujours valable.

Et pour te répondre, je ne pense pas qu'il faille passer par un règlement plus strict. Tu ne pourras jamais lutter contre les nouveaux effets de mode à la con qui adorent se jouer des règles en vigueur.
MaDuDu
Sans le Blanc, Magic serait une erreur.
le 20/09/2020 22:57
Elles s'appliquent très bien aux garçons, quelle mauvaise foi xD

Elles s'appliquent tellement bien qu'il n'y a pas grand chose à faire pour qu'elles soient respectées, comme tu l'as bien noté.
papaoursdelux

le 20/09/2020 22:58
Un short se doit de couvrir l'intégralité de la fesse.

Ca c'est un truc avec lequel j'ai du mal, le p'tit bout de cul qui dépasse.

Après globalement, la liste énoncée est pas déconnante dans le cadre scolaire. Ce qui me pose problème, et tu l'évoque, c'est le cadre de la sanction.

Renvoyer un mineur chez lui ? Lui imposer une tenue adéquate, toujours dispo dans la loge à l'entrée ?

La mise en porte-à-faux du pion qui va s'autoriser le recadrage sur une ado ? Jusqu'à quelle point le règlement intérieur et sa hiérarchie le protège ? Et à l'inverse comment éviter les dérive du dit pion ?
ArthurCuillere
le 21/09/2020 10:03
+1 pour les tongues en plus il suffit que quelqu'un marche sur l'arrière de la tongue pour que tu te ramasses par terre. T'as aussi le truc quand tu cours, tu peux te racler les orteils si tu ne lèves pas assez haut le pied.

Pour l'uniforme, j'ai plusieurs amis qui sont dans des écoles catho ou juste grandes écoles et je peux te confirmer que tout le monde est fier de l'avoir. La plupart des écoles avec uniformes se distinguent par ces uniformes. Mais vas voir à la sortie le vendredi à 17h tu verras que tout le monde est habillé convenablement.

Par contre c'est assez strict dis donc ton école je connais une école catho "stricte" ils mettent un simple mot dans le carnet comme si t'avais juste été en retard et ils te prêtent une uniforme de rechange. Renvoyez chez soi un gosse super comme punition c'est vrai que ça aide le gosse à s'épanouir...

Pour le reste de toute façon tant que la société arrêtera de mettre en avant les femmes ça ira mal. La majorité sont des moutons, ils suivent la société. Ici à travers la mode on voit les femmes très peu vêtues ou lingerie. Partout. Mais les hommes sont en costard ou chemise/chino, classe.

Mais ça a tendance à changer, déjà on voit plus de magasins/sites de sous vêtements pour hommes et je le répète de vêtements slim. On est dans une société qui veut changer les normes, ça prendra du temps mais on est sur une bonne voie.
MaDuDu
Sans le Blanc, Magic serait une erreur.
le 21/09/2020 12:32
Serait-ce une bonne chose de voir le corps des hommes de plus en plus sexualisé dans l'espace public, comme celui des femmes ?

Pour moi, dans un contexte d'érotisation débridée de la femme dans l'espace public, le progrès serait que les femmes puissent se distinguer en public d'une autre manière -comme le font les hommes.

Et j'ai l'impression que c'est le cas, la mode féminine parisienne est beaucoup plus sobre et élégante, beaucoup moins vulgairement érotique qu'à une époque.

Ça ne touche peut-être pas les collégiennes et les lycéennes, mais j'ai l'impression que c'est le cas plus tard dans leurs vies.
haut de page - Les forums de MV >> Général >> Discussion : page 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15
Vous devez être identifié pour pouvoir poster sur les forums.