La coupe de France Peasant 2017
écrit par superclerc


      

Bonjour à tous !

Ce petit article a plusieurs buts :

• parler un peu du format Peasant

• donner quelques conseils pour organiser un tournoi sans « aide extérieure »

• faire un peu de pub pour la CDF quand même : )


La coupe de France est un événement qui fut créé sous l'impulsion du comité et de la communauté française pour devenir un tournoi majeur du format peasant. Après un vote massif des joueurs, Lyon fut désigné pour accueillir cet événement et PiR39, Max2070 et moi-même Superclerc avons décidé de nous porter volontaires pour organiser ce tournoi annuel depuis maintenant trois ans.
« une belle brochette de champions »

Le format

Le peasant est un format eternal basé sur des règles de constructions très simples :

• Un deck doit contenir au moins 60 cartes et une réserve d'au plus 15 cartes.

• Les cartes rares et mythiques ne sont pas autorisées et les cartes unco sont limités au nombre de 5.

• Il existe enfin une ban list comportant actuellement 22 cartes.
« c'est une commune mais c'est fort »
Pour plus de détails, je vous encourage à consulter les règles du format (ici)

Vous allez peut être me dire : « mais c'est nul, on est trop contraint, ce qui est drôle c'est les rares et les arpenteurs ». Et bien c'est pas si sur, le format est, selon moi, qui suis bien objectif, très sympa et a plusieurs avantages par rapport aux autres :


1) Le format est vraiment peu cher et c'est d'ailleurs ce pourquoi il fut créé à l'origine. On peut faire 30 decks pour le prix d'un deck modern. Le côté budget est encore aujourd'hui la raison principale qui pousse les joueurs à s'intéresser au format.


2) Le métagame est sain et équilibré. Le format est actuellement géré par un comité international qui régule le metagame de manière réactive et vraiment dans l'intérêt des joueurs.


3) La communauté est vraiment conviviale voire même familiale. C'est un ressenti tout à fait personnel ici, mais plutôt partagé. Je dirais que la communauté Peasant arrive à allier à la fois l'aspect compétitif et la bonne ambiance d'une partie de magic sans enjeu. La coupe de France en est bien l’image. Il y a pas mal d’enjeu mais l’ambiance reste toujours très détendue même durant le top8.

4) Le metagame est encore ouvert. De nouveaux decks voient le jour régulièrement et il reste possible de perfer avec un deck créatif. C'est clairement le format eternal qui évolue le plus à chaque sortie d'extension qui apporte régulièrement de nouveaux decks au format. Certaines uncos (par exemple Sphinx's Tutelage) sorties récemment peuvent suffire à créer un deck inédit.

5) Le format est loin d'être mou. Les joueurs ont accès à beaucoup de cartes fortes, parfois banni dans d'autres format. On a pas l'impression de jouer une sous partie de Magic.

« Tu peux en jouer 4 en Peasant »



6) Cela peut paraître anodin mais on peut jouer (sans claquer trop de sous) des cartes anciennes avec des illustrations qui ont selon moi une saveur particulière à l'heure du dessin tout numérique.

Niveau défaut, le principal est le manque de joueur dans certaines villes. Mais de plus en plus de petit tournois mensuels sont organisés par ci par là.
Pour résumer, un petit format non officiel bien sympa et varié. En prenant pour modèle le travail de Zombie33, vous trouverez, ci-dessous, un tableau des principaux decks (pour un méta complet voir mtg-peasant) :





La coupe de France


Comme expliqué en préambule, je me suis dit que cela intéresserait peut être certaines personnes de savoir comment est-ce que l'on fait pour organiser ce type de tournoi.

Dans un premier temps, je souhaite préciser que le but de ce tournoi n'est pas de faire du profit. 100% des recettes sont réintégrées dans les lots. Cela fait donc une réelle différence avec un gros tournoi organisé par une entreprise.


Le lieu

Le tournoi est organisé depuis 2015 à Lyon qui est la ville la plus centrale quand on regarde la répartition des communautés de joueurs.

Nous utilisions les salles du magasin Trollune mais l'affluence de l’année dernière (84 participants) nous a contraint à déménager pour cette année.

Je me suis donc mis à la recherche d'une salle suffisamment grande pour accueillir le tournoi sans pour autant exploser notre budget.
Nous nous sommes rapidement rendu à l'évidence suivante : pour louer au meilleur prix, il faut être une association. Nous en avons donc créé une (2 adhérents !) : Lyon du terreau.

Les communes c’est peut-être de la merde. Mais ma grand-mère disait toujours : «c’est dans le vieux fumier qu’on construit les meilleurs decks.»


Créer une association n’est pas très long ou compliqué mais faut quand même remplir des papiers et payer une quarantaine d’euros de frais.

Il faut savoir que les salles communales ou de quartier ont des commissions qui attribuent ou non des créneaux aux associations faisant des demandes. Il faut donc se renseigner bien à l'avance (une dizaine de mois de notre côté).

Une fois le lieu trouvé (pour cette année, la salle Ravier à Lyon), il faut encore souscrire une assurance, signer les papiers en mairie, payer, aller voir la salle et étudier la logistique avec les gardiens sur place. Où sont les tables, à quelle heure est-ce que l'on peut arriver, doit-on laver les toilettes, y a-t-il le WIFI, est-ce qu'il y a un distributeur de capotes pas loin ? …

L'organisation

Nous espérons pouvoir réunir une petite centaine de personne. Pour gérer un tournoi de ce type, il faut un logiciel de gestion des rondes. C'est sûrement évident mais je le dis quand même: celui de Wizard fait très bien l’affaire. Pour gagner du temps le matin, nous vous conseillons de prendre les noms et prénoms des joueurs lors de la préinscrition pour renseigner le logiciel la veille.

Dans les choses à prévoir, il y a aussi les arbitres. Même en peasant qui est un format assez “cool” et où l’ambiance doit rester légère, il peut y avoir des questions techniques ou quelques petits litiges. Dans notre cas, faut compter un arbitre pour quarante joueurs. En effet, nous ne demandons pas que les arbitres gère le logiciel et nous fournissons le repas à midi. Tout cela dans le but de limiter les coûts.

Le jour J, les deux organisateurs jouent donc il faut que les rondes s'enchaînent sans trop soucis. Pour cela, il faut s'approcher de ce qui est organisé dans un gros tournoi :
• feuilles de résultats
• rappel au micro
• impression des pairing ou video projection (on essaye cette année)

Un conseil au niveau matériel : prévoyez tout en double, loi de Murphy oblige. On a eu des soucis d’imprimante et de transfo l’année dernière. Sans l’intervention de certains joueurs, on aurait eu de gros ennuis.

Pour le midi, on fait à manger la veille pour tout le monde ou presque. Cela permet d’apporter plus de sous pour les lots. Cela évite aussi que les joueurs aillent manger dans leur coin, c’est plus convivial.

On fait des quiches parce que c’est facile à faire : tu fais de la pâte en quantité, une matrice (œufs, crème et épices) en masse et tu complètes avec des trucs variés : jambon, lardons, oignons, carottes, thons … et tu recouvres avec plein de fromage.

C’est toujours bon. Par contre pour en faire quinze-vingt à raison de 2 par fournée faut une journée. Après niveau dessert, un truc qui cale genre muffins, crumble ou riz au lait c’est pas dur à faire et ça plaît au plus grand nombre.
«Bon là, il restait plus grand-chose mais avant midi ça avait de la gueule »


Voila, une fois que tu as la salle, les tables, la bouffe, les arbitres, les ordinateurs et de quoi afficher les pairings on peut réfléchir aux lots.


Les lots

Nous les paysans, on aime pas les boosters. Il y a une rare inutile dedans. Donc niveau lots, pas de booster. Pour satisfaire tout le monde on  a mis en place un système de point (j’ai l’impression que c’est de plus en plus populaire). Un point = 1 € environ et on peut échanger les points contre des cartes dans des classeurs.
On a de gros classeurs pour le peasant avec 1 point = 1 playset et des plus petit classeurs avec les cartes “chères” du format (Lightning Bolt, Monastery Swiftspear, Brainstorm...).



Pour compléter tout cela, on aime bien bricoler quelques goodies. On fabrique des dés en bois pour le top 8 et une deckbox en chêne pour le vainqueur. (petite video de conception)


Les vâches, les petites fleurs, la deckbox en chêne, la campagne quoi !

Enfin, afin d’inciter les gens à se préinscrire, on fait des tokens personnalisés réservés aux préinscrits. L’année dernière, on a fait un mini invitational : le champion 2016 sera le modèle d’un des tokens. On refera le même principe cette année. Ce ne sera pas le champion mais plutôt celui qui fera la meilleur perf avec un deck que nous jugerons “original”.

En exclusivité pour cet article, le token zombie paysan de la CdF 2017 :


Saviez-vous que le lombric a un système nerveux délocalisé, c’est à dire plusieurs cerveaux. «BRAAAINS!!!»

On a aussi bricolé quelques dés 6 en bois pour les 60 premiers préinscrits :



La préinscription est vraiment intéressante et ce pour plusieurs raisons :
- Comme expliqué auparavant, cela permet de gagner du temps à l'inscription
- Cela permets aussi de doser correctement la nourriture, le nombre d'arbitres, de tables…
- Cela implique aussi les joueurs en amont du tournoi


La communication

La clé du succès, aucun doute. Sans communication, personne ne vient. On essaye donc de diffuser un maximum sur plusieurs supports. Dans notre cas :
• Des posts sur les forums de Magic et surtout sur le forum peasant de MV
• Une affiche maison que l’on envoie dans les associations et les magasins intéressés
• La proposition de donner des places à la CDF aux vainqueurs de tournois locaux
• Un événement facebook avec des mises à jour de temps en temps
• Et surtout un site internet propre, à jour et qui donne envie de venir
• Sortir des sentiers battus, être original (lots exclusifs, petit PAF, ambiance…). Alors du coup, on cherche à être comme Forest Gump, à être « Spécial » !


Conclusion

J’espère vous avoir convaincu de :
• tester le peasant
• organiser votre propre petit ou gros tournoi
• venir à la coupe de France bien sûr !

Si vous voulez plus d’information ou si vous voulez vous préinscrire, vous trouverez tout sur le site de la cdf. N’hésitez pas à m’envoyer un MP si vous avez une question précise.

Merci de m’avoir lu et peut-être à bientôt