Edito de Noël
Père gazettiste, raconte nous une histoire !
écrit par Yann Barsamian


      "Bonjour à toi, ô petit enfant". Ce furent les premiers mots qui vinrent à mes oreilles abasourdies alors que j'arrivais prêt du bosquet maintenant connu de tous... De qui pouvaient donc provenir ces paroles ? Alors que, pour la première fois depuis bien longtemps (Fais-toi prendre à un piège une fois, personne n'a le droit de se moquer de toi. Fais-toi prendre à un même piège une seconde fois, tu deviens objectivement l'homme le plus con de la terre. Et en plus d'être con, qu'est ce que t'as mal...) j'osais m'approcher du bosquet, je n'en croyais pas mes yeux. Un lapin, là, juste devant moi, était en train de jouer avec NOTRE monstre (enfin j'imagine que c'est bien notre bon vieux monstre, il ne lui ressemblait que vaguement...) et lui avait donné la parole ? Je devais en savoir plus.

"Bonjour, ô grand maître", répondis-je instinctivement, comme mû par une force surnaturelle qui me dictait mes mouvements et mes paroles. Le monstre ne répondait pas, et semblait être en train de continuellement tourner la tête. Une petite voix m'apprit qu'il fallait que je l'appelle par son nom pour qu'il quitte son statut de pause et qu'il réagisse à nouveau avec le monde extérieur. Hésitant, je reprenais : "Bonjour, ô grand maître monstre". Le monstre quitta en effet son état paranormal pour me répondre "Noble visiteur, que viens-tu faire dans mes humbles terres ?"... Ah non là me goure c'est pas dans le même film que ce genre de trucs arrivent, j'ai pas envie de devoir continuer mon récit en faisant une guérilla entre tous les personnages.

"Bonjour, ô monstre, que t'es-t-il donc arrivé ? Il me semble que tu as bien changé depuis notre dernière rencontre !".

"Oui, effectivement, tu vois, maintenant, j'ai ce tatouage là sur la jambe, je sais que j'ai enfin accompli mon destin et je me sens serein. Je n'aurais plus à faire subir ce que je faisais aux gens que je traquais et je ne me ferai plus manipuler."
"Des manipulations ? Une vengeance ? De quoi parles-..." Et merde, j'ai encore perdu le fil de mon récit pour aller me fusionner avec cette intrigue déjà connue, bon faut que j'essaye décidément d'être plus imaginatif.

"En effet, en fait je dois t'avouer que depuis que j'ai fait la rencontre d'un de tes amis, j'ai retrouvé toutes mes fonctionnalités et je peux enfin arrêter cet instinct grégaire qui m'a rendu fou tellement longtemps."
"Un ami ? Ne me dis pas que tu parles de... ce lapin ?"

"Allons allons, toi qui maîtrises les transformations tu devrais savoir que si de lapin on peut être promu dragon, la déchéance inverse est également possible et pas tellement difficile avec un minimum de répondant." Raaa vous avez encore vu que j'essayais de m'inspirer de quelque chose, mais, mais vous allez me rendre fou... vous voulez vraiment que j'essaye d'inventer une histoire ? Je vous promets, c'est la dernière fois. [MJ : Test de persuasion réussi.].

"En fait, alors qu'il s'approchait de moi et que je m'apprêtais à..."
"Oui, ça va, épargne-moi les détails s'il te plaît."
"Bon eh bien pour la première fois depuis que je suis enfermé là, c'est comme si la foudre divine était tombée en plein sur moi. Je me suis réveillé là, comme tu me vois, avec l'apparence que tu vois, et avec la bizarre présomption que ça ne durerait pas longtemps. Là tout le monde se dit, allez, il va en profiter pour nous faire le coup de la potion qui fait changer d'apparence pour aller secourir quelqu'un avec son pote le réseau local, eh ben vous savez quoi, même pas. Et il y avait ce lapin, là, juste devant moi, j'avoue qu'il me fait énormément trembler et que depuis tout à l'heure j'attends que quelqu'un passe pour m'aider à me sortir de là."
"Mais t'es con ou quoi, ce lapin, je vais te montrer comment t'en débarrasser, un bon coup de pied et…". Et alors que je m'apprêtais à faire le geste de trop, les yeux du lapin se teintèrent de rouge, il se mit à sauter sur le monstre, le dévorer, et sauta sur moi... On raconte qu'ensuite le lapin dévora tout ce qu'il put trouver avant d'exploser et de refermer pour toujours la grotte. Oui, j'ai failli à ma promesse, que voulez-vous, une grotte, un lapin, enfin voilà quoi.
[MJ : T'as du bol, tes amis ont dépensé un point de destin pour te faire revenir à la vie. Oui, l'elfe a tiré une flèche "Oh vous savez, je visais le lapin hein." qui a atteint ta chaussure juste avant ton geste et tu es tombé par terre. "Grmbllllll c'était si bien au paradis bordel !" Référence numéro n, on va dire qu'à partir de maintenant je ne m'excuserai plus et puis tant qu'on y est on pourrait faire un concours de celui qui trouve le plus de ces allusions, et peut-être qu'on fera un petit geste, ça dépendra de comment les gens répondront à ce concours, mais c'est une idée à creuser.]

Nous revoilà au point de départ, je rappelle pour ceux qui n'avaient pas suivi, un MSB qui a changé d'apparence, un lapin (ouh la, vilain, pas gentil le lapin) et moi, plus de virtuels amis qui peut-être peuvent encore quelque chose pour mon esprit qui devient de plus en plus confus.
Ne sachant que faire d'autre avec ce lapin qu'un acte malencontreux, je continuais mon dialogue avec le monstre sans plus me soucier de lui.
"Oh tu sais, ce lapin, il ne nous empêchera pas de parler après tout, alors raconte-moi, pourquoi cette apparence, pourquoi ce lapin, et mon ami ?"
"Ah, ton ami... j'avoue que je ne sais pas. Qui sait, c'est peut-être ce lapin, il est peut-être parti dans la grotte, il a peut-être fui, que sais-je... en tout cas il n'avait pas l'air très reposé, un peu comme s'il avait passé pas mal de temps pour quelque chose qu'il aurait pu éviter."
"Une bêtise, tu crois ?"
"Non, on avait plutôt l'impression que ce n'était pas de sa faute, mais que ça avait, genre, l'air assez grave."
"Genre, assez grave ? Tu ne lui aurais pas, genre, piqué cette expression, mec ?"
"Ah ouaih maintenant que tu me le dis il avait l'air de genre, parler comme ça."
"Me dis pas que c'est pas vrai... Mais alors c'était... JMB, sûrement en désespoir après ce qui est arrivé sur le site, enfin tu me diras, de mon côté, avec la gazette, j'aurais du aussi être déprimé mais bon, on tient le coup hein."
"Site, gazette, explosé ? Gni ?"
"Ah ouaih, je vois, tu vis en marge de tout ça toi, dans un forum caché je parie et tu ne sais pas comment t'en extirper ? Ah mon pauvre, tu ne sais même pas que tu es dans un forum caché, je vois. Bon bouge pas, retourne toi."
Alors que le monstre se retournait, je lançais un sort de gel et lévitation sur le lapin que j'envoyais dans le néant le plus total : le themecode pou avec un IP Ban (merci Artax) d'une journée. Le monstre était là, devant moi, retourné, mais non, chers lecteurs, c'est tout ce qui se passa entre nous. Eh oui, je n'ai même pas daigné lui faire sentir ma vengeance et en profiter pour... lui donner des coups de fouet (à quoi pensiez-vous, hein ?)
Le lapin était parti, on ne saura sans doute jamais ce qu'il faisait là (j'ai appris plus tard que le monstre avait une littérature assez peu digne de ce nom dans sa grotte mais de là à penser que la foudre divine aurait pu donner vie à ce logo...) mais on ne s'en portera pas plus mal, du moment qu'on sait qu'il ne faut pas le chercher (c'est vrai quoi, respectons les lapins, parce que bon plus tard ce seront sûrement les maîtres du monde). Et donc nous étions là, partis à la recherche de JMB, enfin plutôt non, avant le monstre tenait à ce que je lui explique cette histoire, alors me voilà transformé avec de longues dents et une queue plate et en train de raconter, comme de mon habitude, une histoire (vous me direz, c'est normal, un conte de Noël, y'a forcément une histoire dedans, non (enfin de là à faire des méta-histoire, d'un autre côté, j'ai peut être abusé, l'avenir seul nous le dira))) Failed to find an appropriate mark in the stack me dirait sûrement un logiciel de programmation qui m'est si cher en ce moment, mais passons. Enlevons donc cette parenthèse et reprenons le programme là où il s'était arrêté.
"Eh oui, en fait, c'est une longue histoire qui va nous mener bien plus loin que tu ne l'imagines..."
"Bien plus loin qu'avant-hier ?"
"Oh oui, bien plus loin... laisse-moi t'emmener en septembre. Alors que tout sembler marcher comme sur des roulettes, et que JMB effectuait sa sauvegarde automatique des données, une incursion de..."
(1) les poivrots de Magic-Ville. Si vous choisissez cette réponse, rendez vous sur le oik, vous allez sûrement vous faire lyncher à cause de la suite de l'histoire, et finalement vous reviendrez ici.
(2) l'armée révolutionnaire des Masterz au pouvoir. Si vous osez ne serait-ce que penser que cette chose existe et qu'elle ait pu faire ce qui va suivre, vous pouvez toujours vous y engager, mais alors ne vous étonnez pas et n'allez pas sur le général poster un thread à l'intention d'un de nous, et d'ailleurs, ne passez pas par la case départ et ne gagnez pas 20 points fun.
(3) les succubes de la villa. Vous avez tout à fait le droit de penser à elles comme complices dans cette affaire, mais attention à ne pas trop penser à elles, même en rêve elles peuvent vous pervertir. Munissez vous de votre cuirasse de défense et partez dans le vaisseau interforums de Deadline, juste après ce paragraphe.
(4) Hobby Wan Qu'est Noobi. On me signale en phase de correction orthographique que j'aurais peut-être fait une erreur de frappe sur ce point, mais bon on est à la bourre, comme toujours (woa la rime) et on n'a plus le temps pour ce genre de choses.. Si vous répondez ça, vous n'en avez donc rien à faire de cette histoire et vous avez juste envie de vous dépêcher de retrouver vos parents pour le réveillon. Ca ce conçoit, ma foi, alors joyeuses fêtes !

Si vous vous retrouvez ici, c'est que vous pensez à la possibilité du complot des succubes. Désolé de vous décevoir, mais [MJ : Test de vol réussi] vous venez de perdre mystérieusement votre combinaison de protection contre les succubes et donc seul le monstre et moi pourront aller vérifier votre hypothèse.
"Putain monstre elle est cool ta combi, où tu l'as eue ?"
"Oh, euh, [MJ : Test de baragouinage raté]... bon d'accord, je l'ai volée au p'tit gars là qui répondait à ton questionnaire..."
"Le jour de Noël ? Tu n'as pas honte ? Bon tu lui rendra en sortant j'espère... j'y veillerai."
Et donc maintenant que nous avons chacun une combinaison je peux t'expliquer le fin mot de l'histoire : JMB s'est fait corrompre par les succubes ce qui l'a empêché de faire ses sauvegardes hebdomadaires, et ainsi, elles ne se sont pas contentées de pomper la base mais également ont pompé ses ressources physiques en (...) décidant de saccager le site et en obligeant JMB a remettre le tout en place. C'est ce qui a entraîné de tels désagréments pour le site, et notamment la perte de tous ou presque les articles de la gazette.
(1) "Ce n'est pas une grande perte en même temps hein, Yann." Alors toi, retourne au bistrot et sache que je suis très déçu, moi qui fait tant d'efforts pour cette gazette et qui n'ai jamais dénigré celle des poivrots, je suis consterné de voir que la réciproque n'est pas vraie.
(2) "Ouaih et d'ailleurs ça fait chier j'avais plein d'articles en cours." Oui je sais Hugoken, mais bon, c'est pas la fin du monde. J'espère que tu n'en sera pas découragé pour autant.
(3) "Ah ah, seuls les articles du Céphalide Observeur sont restés en place !" Oui bon Helena tu crois pas que t'en fais un peu trop là ?
(4) "Et comment ça se fait qu'il reste encore des articles lisibles ?" Ah enfin une bonne réponse, passons au paragraphe suivant.

Mais j'ai bien dit presque, et ainsi quelques articles ont pu être de retour, notamment grâce aux sauvegardes des données chez chaque gazettiste. Mais bon de plus en plus de gens estiment qu'internet est un moyen de sauvegarde aussi bon que leur disque dur et ainsi on a perdu quand même bon nombre d'articles... [MJ : 1.000.000 XP gagnés, sort ajouté au livre de sorts.]
Mais la motivation est encore là, et ainsi un nouvel article de EternelReveur est venu rejoindre les quelques articles récupérés du néant. D'autres articles sont en cours de préparation, bien sûr, et vous aurez le plaisir (ou pas) de continuer à lire la gazette dans les jours à venir.
"Euh, Yann, tu parles à qui là ? Pourquoi tu fais cette grimace avec cette gazette dans les mains, je suis malheureux et ce n'est vraiment pas approprié de faire de la pub pour ce genre de trucs..."
"Mais à personne, voyons, que penses tu, mais, pourquoi tu regardes s'il n'y a pas de caméra ???"
"Mouaih, admettons."
"Oh je suis vraiment désolé, je ne voulais pas te vexer, tu sais, quand je commence à parler, je m'emballe, tout ça..."
"Allez, c'est oublié."
"Bon et donc, après cette attaque des succubes, tu l'as donc compris, tout a été perdu. Et c'est peut être pour ça tu penses que tu t'es transformé en ce que tu es devenu ? Pour retrouver JMB et servir d'ersatz auprès des succubes pour qu'il ait enfin une vie normale."
"Si tel est mon devoir, je serai fier de donner mon corps aux succubes pour..."
"Ouaih enfin fier, on s'entend, tu serais surtout content hien."
"Oh, tu sais, il faut savoir allier l'utile à l'agréable."
"Enfin tout est bien qui finit bien, et c'est d'ailleurs parfait car voilà JMB à qui on va expliquer notre plan. Il faudra juste qu'il trouve un moyen de se débarrasser de ce lapin [NdMz : Ah non, laissez le moi, je veux faire des expériences avec !], et tout repartira dans le meilleur des mondes, avec juste quelques heures d'explosion de serveur par ci par là."
"Et on verra l'an prochain pour remédier à ce problème."
"Vraiment, tu ferais ça ?"
"On verra comment ça se passe avec les succubes."
"Oh, gars, t'es vraiment cool. Allez pour la peine tu vois le gamin de tout à l'heure te laisse même sa combinaison. Passes de bonnes fêtes... pour le moins accompagné !"
"Ouaip, toi aussi."